Filiation KANSHOJI

Le dojo Charleroizen est rattaché au monastère de Kanshoji. Le référent spirituel en est Tai Un Jean-Pierre Faure, abbé du monastère.

Tai Un J-P Faure Roshi
Tai Un J-P Faure Roshi

 

L’enseignement et les formes suivies sont une adaptation de l’enseignement reçu au monastère de Kanshoji, en dordogne (Fr).

Janvier 2013 101

Tai Un Jean-Pierre Faure fut disciple de Maître Taisen Deschimaru. Il le suivit jusqu’à son décès survenu en 1982.

Maitre deshimaru en zazen
Taisen D. Roshi

Aujourd’hui, il est un des responsables de l’ Association Zen Internationnale qui perpétue son enseignement. Cette association gère notamment le temple zen de la Gendronnière à Blois (Fr), et participe au rayonnement de nombreux dojos dans toute l’Europe, dont le nôtre.

En 2011, en présence de Minamizawa Roshi*, fondateur spirituel du monastère de Kanshoji  et dont il a reçu la transmission du Dharma,  Tai Un Roshi prit officiellement la fonction d’abbé du monastère de Kanshoji dans la tradition du zen soto, s’inscrivant dans une lignée qui remonte à Maître Dogen au Japon, au 13e siècle.

Donin Minamizawa Roshi
Donin Minamizawa Roshi

Les cérémonies qui marquèrent l’événement furent un temps fort de la vie du monastère créé en 2002 à l’initiative de Tai Un J-P. faure,  accédant à la pleine reconnaissance de l’école zen sôtô au japon.

* Ancien Kannin de Eiheiji,  l’un des deux grands temples-mères du zen Soto,  Minamizawa Roshi en est actuellement le vice-zenji. Il est également le supérieur du temple de formation de Chuôji, en Hokkaido.

Share